Après deux ans en Angleterre au Everyman Theater à Cheltenham, Victor Gauthier-Martin, de retour France, suit les ateliers du soir au Théâtre National de Chaillot puis intègre l'ERAC (Ecole Régionale d'Acteurs de Cannes). Il y met en scène avec sa promotion Les Amis font le philosophe de Jacob Lenz.
Un an plus tard, en 1994, il est reçu au CNSAD (Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique) où il monte Ambulance de Grégory Motton en salle Jouvet au Conservatoire et au Théâtre des Ateliers à Aix-en-Provence, puis La Cuisine d'Arnold Wesker au Théâtre du Conservatoire et au Théâtre du Soleil, invité par Ariane Mnouchkine.

Il repart ensuite un an en Angleterre à LAMDA (London Academy of Music and Dramatic Art) avec une bourse Lavoisière. A son retour, il présente Ailleurs tout près de Françoise Mesnier dans le cadre du Jeune Théâtre National et travaille en collaboration avec la compagnie du Vis-à-Vis pour monter Les petites choses et Un baiser dans la tête de Sonia Willi au Théâtre Universitaire de Nantes.

Entre 2000 et 2002, dans le cadre de l'Unité Nomade de Formation à la Mise en Scène, il travaille avec Manfred Karge à Berlin et Krystian Lupa à Cracovie.
En parallèle, il est comédien dans les spectacles de Sébastien Bournac, Jean-François Peyret, Benoît Bradel, Pascal Rambert, Alain Françon et Jean Liermier.

Depuis 2003, Victor Gauthier-Martin développe tous ses projets de mise en scène au sein de microsystème avec la collaboration de Juliette Roels, administratrice de production. La compagnie est associée à la Comédie de Reims de 2004 à 2007. Elle est en résidence au Forum Scène conventionnée de Blanc-Mesnil de 2007 à 2010 et au Théâtre de Chelles depuis janvier 2011. Elle est soutenue par la DRAC Ile-de-France au titre du conventionnement depuis janvier 2010.

Victor Gauthier-Martin choisit les textes qu’il monte, issus du répertoire ou contemporains, pour la manière dont ceux-ci résonnent avec la société et nous donnent à voir, à comprendre le monde dans lequel nous vivons. Depuis sa création, microsystème a ainsi présenté Le Rêve d’un homme ridicule de Fédor Dostoïevski (2004), La Vie de Timon de William Shakespeare (2005), Gênes 01 de Fausto Paravidino (2007), Genoa / Us d’après Gênes 01 (2008), 109 – Théâtre nomade création à partir d’articles de presse (2008), Le Laveur de visages de Fabrice Melquiot (2009), Docteur Faustus de Christopher Marlowe (2010) et tout récemment Round’up écrit collectivement au plateau par Clémence Barbier, Victor Gauthier-Martin, Maia Sandoz (2012). A l'automne 2014, il créé, d'après une écriture originale de Clémence Barbier, L'enfant roi, son premier spectacle pour le jeune public.

Parallèlement à son activité de création et de diffusion, microsystème développe un important travail d’action artistique à l’échelle des territoires sur lesquels elle s’implante le temps de ses résidences. Projets d’envergure associant amateurs et professionnels, conçus avec la même exigence que les créations de la compagnie, Autonomies en chantier, La Larme (film), Projet Gymnase pour n’en citer que quelques uns, sont autant d’occasion pour Victor Gauthier-Martin et ses équipes d’aborder la question du vivre ensemble en croisant de manière complémentaire les points de vue des différents participants.

Victor Gauthier-Martin intervient par ailleurs régulièrement auprès de jeunes professionnels dans le cadre de leur formation.

Cette photo a été prise à Blanc-Mesnil en septembre 2007.
photo © Sylvain Duffard
Microsystème est soutenue par la Direction régionale des affaires culturelles d'Ile-de-France / Ministère de la Culture et de la Communication. La compagnie est en résidence au Théâtre de Chelles.