H+ (2018)
de Victor Gauthier Martin, Clémence Barbier, Youness Anzane
HEROE(s) (2018)
de Vcitor Gauthier Martin, Guillaume Barbot et Philippe Awat
Sous la glace (2015)
de Falk Richter
L'enfant Roi (2014)
De Clémence Barbier
Round'up, émission théâtrale (2012)
Conception : Victor Gauthier-Martin
Ecriture scénique collective : Victor Gauthier-Martin, Clémence Barbier, Maïa Sandoz
Docteur Faustus (2010)
De Christopher Marlowe
Le Laveur de visages (2009)
De Fabrice Melquiot
109 (2008)
Montage de textes et mise en scène : Victor Gauthier-Martin
Genoa / US (2008)
De Fausto Paravidino
Gênes 01 (2007)
De Fausto Paravidino
La vie de Timon (2005)
De William Shakespeare
La Cuisine (1996)

Le rêve d'un homme ridicule

  • De Fédor Dostoïevski
  • Traducteur : André Markowicz
  • Mise en scène : Victor Gauthier-Martin
  • Avec : Régis Royer et Dayan Korolic
    Conseil à la dramaturgie : Youness Anzane / Images : Quentin Descourtis / Musique originale : Dayan Korolic / Lumières : Pierre Leblanc / Administration de production : Juliette Roels

Comment prêcher dans un monde sourd ?

Paru en 1876, "Le rêve d’un homme ridicule" est l’un des derniers textes de Dostoïevski, un conte qui nous plonge dans l’univers d’un homme devenu extralucide. La vie lui est insupportable, ne vaut plus la peine d’être vécue. Il décide de se tirer une balle dans la tête mais au moment de passer à l’acte, il s’endort dans son fauteuil et fait un rêve.

A son réveil, il se voit transformé par une révélation, investi d’une mission : transmettre la possibilité de renaissance aux hommes et vivre le dos tourné à la fatalité.

Je ne veux pas traiter le rêve de cet homme – ridicule ? - dans sa seule dimension fabuleuse, mais l’aborder comme une vérité oubliée. Une utopie politique, comme celle de Martin Luther King. Vision lucide et non pas songe. Ce missionnaire doublé de politique, cet autopsychanalisé, ou ce fou délirant excentrique, semble traverser les frontières, les époques pour partager son histoire, et faire partager ses convictions.

Le prêcheur de Dostoïevski, devenu hacker, choisit d'utiliser tous les canaux de la communication, les ressorts de la société du spectacle, sature les autoroutes de l’information pour combattre, avec ses propres armes, un empire qui organise, standardise, pré-pense, formate, digère tout ce que nous sommes.

Victor Gauthier-Martin

Spectacle créé en décembre 2004 à la Comédie de Reims dans le cadre du Festival Scène Ouverte
Production : microsystème
voir la galerie photo voir les videos Fiche technique Dossier artistique Dossier de presse
photo © Greg Avenel
Microsystème est soutenue par la Direction régionale des affaires culturelles d'Ile-de-France / Ministère de la Culture et de la Communication. La compagnie est en résidence au Théâtre de Chelles.